Comment faire une extension de maison pas chère ?

Le projet d’agrandissement permet de donner du style à sa demeure, tout en augmentant l’espace de vie. Par contre, en termes de budget, c’est un projet qui peut parfois être onéreux. Ce guide est fait pour vous permettre de réaliser votre projet d’agrandissement de maison à moindre coût.

Choisir la bonne solution d’extension de maison en fonction du budget

Avant de faire une extension, il faut choisir l’emplacement de la maison où se feront les travaux. En effet, de ce choix dépendra le budget de votre projet. De plus, le choix d’une mauvaise solution aura des conséquences désastreuses surtout financièrement.

On estime entre 300 € et 2 000 € TTC le prix au m² d’une solution d’agrandissement de maison pour une véranda. Ce prix est compris entre 1 100 € et 1 500 € TTC au m² pour une extension en bois. L’agrandissement de maison en parpaing coûte entre 1 200 € et 2 500 € TTC au m².

Pour faire une extension de maison en acier, il faut payer entre 1 700 € et 3 100 € TTC au m². Enfin, le prix au m² d’une surélévation de maison varie entre 1 800 € et 2 200 € lorsqu’elle est sans aménagement. Ce prix varie entre 2 600 € et 3 000 € TTC au m² lorsque la surélévation est faite avec aménagement.

Au vu des prix pour les projets d’extension, il est donc important de bien choisir la solution adaptée à ses besoins. Pour ce faire, il est recommandé de soumettre la réalisation de son projet à un professionnel (maçon, architecte, etc.).

  Comment refaire sa salle de bain ?

En effet, le choix d’un type d’extension de maison doit se faire à partir d’une réflexion sur les avantages et limites de chaque possibilité. C’est donc le professionnel qui est le plus à même d’effectuer cette réflexion.

Après avoir choisi la solution adaptée pour l’extension de sa maison, il faut faire les démarches légales nécessaires pour entamer le projet.

Les démarches légales pour l’extension de maison

Pour les projets d’extension en zone urbaine, il faut déposer une déclaration préalable de travaux pour les extensions en L. Si on se réfère aussi au plan local d’urbanisme, cette déclaration doit être déposée pour les agrandissements en bois, compris entre 5 et 40 m² de surface habitable.

Le permis de construire est obligatoire pour les projets d’extension en bois, en briques, en moellons supérieurs à 40 m²de surface habitable. En plus du permis de construire, le recourt à un architecte est nécessaire lorsque le projet d’agrandissement porte la totalité de la surface habitable de la maison à plus de 1700 m² SHON.

À la fin des travaux d’extension de maison, il faut remplir une déclaration d’achèvement de travaux (DAACT). Mais aussi, il faut demander une attestation de non-contestation aux services de l’urbanisme. Cette demande doit être faite dans un délai de trois après la remise des clés par les professionnels.

Il est important de noter que tout contrevenant à ses règles est passible de lourdes sanctions. C’est pourquoi il est primordial de se rapprocher d’un professionnel pour connaitre ses démarches. En dehors de ces démarches, il faut aussi choisir les bons matériaux pour réussir son projet.

  Quelles sont les étapes pour rénover une maison ?

Choisir les bons matériaux pour son extension de maison

Le choix des bons matériaux pour l’agrandissement de sa maison permet d’éviter les pertes inutiles. En effet, pour la réussite de votre projet vous devez choisir des matériaux sains et écologiques. Ceci permettra d’apporter à votre maison une plus-value en termes de confort et d’esthétique.

De plus, il y a les réglementations thermiques comme la RT 2012 a respecté. Avec ces réglementations, il est obligatoire d’utiliser des matériaux respectueux de l’environnement.

En somme, pour la réussite de votre projet d’extension faites une estimation préalable du budget nécessaire. Mais aussi, il faut s’acquitter des démarches légales et choisir les bons matériaux pour réaliser l’extension de maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *